Lors de cette escapade marocaine effectuée en septembre 1997 nous nous sommes rassasiés des paysages grandioses du Haut Atlas, sauvages, désertiques, ponctués de place en place par le vert intense des palmeraies du grand sud.

De Marakech à Ouarzazatte, notre route passa par le col du Tichka, le palais du Glaouï à Télouet et la casbah d'Aït Benhaddou.

Au plateau désertique de Ouarzazatte, succéda la vallée du Dadès avec ses casbahs en ruines et la fraîcheur de ses palmeraies, puis les gorges de cette même rivière et l'Atlas, le haut Atlas, franchi à 3000m au Tizi n Ouano.

De l'autre côté, versant nord,ce fut Imilchil célèbre pour son moussem des fiançés puis le retour vers Marakech par le barrage de Bin el Ouidane et la cascade d'Ouzoud.